Comment prévenir la venue d’une dent fissurée ?

05 Oct Comment prévenir la venue d’une dent fissurée ?

Tout le monde peut, un jour, avoir une dent fissurée. Tous les jours, nos dents sont exposées à différentes formes d’agression : le froid, la chaleur, le sucre, l’acidité, etc. Elles sont constamment mises à l’épreuve sans que l’on en soit conscient. Les dents qui ont été restaurées par un « plombage » gris ou blanc sont plus fragiles que les dents saines et sont donc plus à risque de fissurer avec le temps et l’utilisation. Il existe des moyens pour prévenir la fissure de la dent, ou du moins, ralentir son apparition. C’est d’ailleurs la raison d’être de cet article.

L’origine de la fissuration d’une dent

La dent s’abîme principalement sous deux effets :

  • L’invasion des bactéries (par manque de brossage par exemple)
  • La pression et le choc

Quand la dent est fragilisée, elle peut fissurer suite à une malposition pendant la mastication ou tout simplement, car elle est en surdemande versus sa capacité.
La fissuration d’une dent peut également être favorisée par certains facteurs :
Une malocclusion ou un encombrement dentaire
Un trauma dentaire (un accident ou un choc)
Une mauvaise hygiène de vie (mauvaise alimentation, manque de sommeil et stress)
Des antécédents médicaux ou un traitement médicamenteux intense
Le bruxisme (le fait de grincer les dents pendant le sommeil)
De vieux « plombages » ou restaurations volumineuses

Comment reconnaître une dent fissurée ?

Dans certains cas, une dent fissurée n’est pas difficile à reconnaître, car elle peut être douloureuse. Mais plusieurs fois, il arrive que les dents se fissurent sans qu’on s’en rende compte, comme une craque dans un pare-brise. Au moment où la dent se fissure plus profondément, la mastication devient soudainement douloureuse. La fracture s’étend au fur et à mesure que l’on mastique, et la douleur en devient de plus en plus palpable ou le bout de dent fissuré se sépare complètement.

La douleur disparaît temporairement quand la pression sur la dent s’arrête, mais réapparaîtra quand la dent est en fonction, ou au touché. L’émail s’abîme petit à petit et peut progressivement tendre vers la pulpe (nerf de la dent) si la dent n’est pas traitée. S’il y a atteinte du nerf, une infection pulpaire se crée et affecte les tissus mous et osseux de la dent.

En résumé, on peut reconnaître une dent fissurée avec ces symptômes :

  • La dent ne supporte ni le chaud ni le froid
  • Vous ressentez une douleur subite et inexpliquée en mangeant
  • La source de la douleur est difficile à discerner

Vous pourriez être atteint de fissure dentaire sans avoir de symptômes, voici les éléments augmentant votre risque :
Bruxeur, parafonction (grincement ou serrement de dents)
Plombage gris
Restauration en composite (plombage blanc) volumineux
Malocclusion (alignement ou emboîtement des dents non optimal, aurait besoin d’orthodontie ou de broches)

 

Dent fissurée : mesures préventives

On peut pallier la venue d’une dent fissurée en la protégeant de ses principaux agresseurs : le choc et les bactéries. Dans la pratique, on peut :
Arrêter d’abuser de ses dents
Il est préférable d’utiliser ses dents uniquement pour la mastication. Certaines habitudes sont à bannir, à savoir :

  • Ronger ses ongles
  • Ouvrir les paquets avec ses dents
  • Arracher des objets avec les dents
  • Tenir des objets entre les dents

 

Porter un protecteur buccal adapté et sur mesure pendant les activités sportives

Certaines activités comme la boxe, le hockey ou le football nécessitent le port d’un protecteur buccal.

Contrôler le grincement des dents

Le bruxisme est une mauvaise habitude à contrôler. Malheureusement, certaines personnes grincent automatiquement des dents pendant le sommeil. Il est conseillé à ces personnes de porter une plaque occlusale pour répartir la force du bruxisme sur toute la dentition.

 

Corriger son occlusion

Une malocclusion peut abîmer les dents à cause d’une mauvaise répartition de la force de mastication. Cette instabilité se corrige à l’aide d’une équilibration de l’occlusion ou avec de l’orthodontie (broches ou coquilles invisibles de type Invisalign).

 

Utiliser le bon matériau dentaire

Une dent obturée avec un matériel trop mou ou trop dur peut se fissurer facilement. L’utilisation d’un matériau de qualité et adapté pour chaque surface pour la réparation d’une dent abîmée permet de la préserver dans le temps.

Consulter régulièrement son dentiste

Un patient doit consulter son dentiste au moins deux fois par an. Le détartrage se fait d’ailleurs au moins tous les 6 mois. Votre dentiste profitera de son examen pour identifier les dents malades ou fragiles. Une dent fissurée diagnostiquée tôt sera plus facile à traiter.

En conclusion

Depuis notre enfance, nos dents subissent diverses agressions dont nous n’avons pas conscience. Nous ne nous rendons compte d’une dent abîmée que lorsque celle-ci est douloureuse. Malheureusement, ces irritations sont souvent des mauvais présages. Pour prévenir une dent fissurée, il faut s’occuper de ses dents régulièrement. Brosser ses dents deux fois par jour et visiter son dentiste au moins deux fois par année en font partie. Le dentiste pourra alors prévenir plus tôt l’apparition d’une fracture et limiter le traitement. L’équipe dentaire pourra vous informer de votre situation particulière afin que vous preniez un choix éclairé pour le traitement de la dent affectée. Voici quelques options qui pourraient vous être proposées selon votre situation : restaurer la dent avec une couronne, faire un traitement de canal si le nerf est atteint et une couronne pour solidifier la dent ou, malheureusement, l’extraction si celle-ci est la seule avenue. En résumé, votre dentiste est le meilleur pour vous conseiller sur votre santé buccale.

La Clinique dentaire Remacle vous accueillera et vous accompagnera avec plaisir dans votre bilan dentaire en établissant les meilleurs diagnostics relatifs à votre condition.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire